Bijoux travail ateleir créatrice montage main handmade médaille pierre turquoise jaune

« Fast fashion isnt’ free, someone, somewhere is paying ».

Il y a quelques jours c’était la commémoration de l’effondrement du Rana Plaza. Aujourd’hui, le 1er mai, fête internationale des travailleurs. Il me semblait donc assez à propos d’évoquer ce matin cette problématique sans prosélytisme ni jugement. Nous sommes tous, je pense, de plus en plus sensibles, ouverts et curieux, quand à la provenance des produits que nous achetons, mangeons, mais il est souvent très difficile de connaître à 100% leur origine, leur mode de production.
Il y a quelques années, à la naissance de ma fille, lorsque j’ai commencé à m’intéresser à ce que je mangeais et mettais dans mon assiette et à ce qui allait nourrir ma fille, je me suis rendue compte bien vite qu’à moins d’acheter directemnt au producteur ou d’avoir son propre petit jardin et de ne manger que sa propre production, il était bien compliqué de connaître totalement le circuit des produits que l’on achetait.
Alors, comme beaucoup, j’essaie de faire au mieux avec ce que je peux. Pour ma part, j’achète environ 95% de produits « bio » ou « écolo » ( quand je parle de produits j’englobe les produits alimentaires, ménagers, et cosmétiques), j’essaie de gaspiller le moins possible, de préparer mes repas, liste à l’avance, manger peu ou pas de viande et d’acheter ce dont j’ai besoin.

Mais revenons à ce qui nous intéresse ici, mon travail avec MANAROLA!
J’ai déjà évoqué dans un précédent post ce besoin pour moi d’être en accord d’un point de vue éthique avec mon travail. Même si cela n’est pas chose facile tous les jours, et même si j’aimerai encore aller plus loin, j’essaie de faire au mieux aujourd’hui.

Actuellement tous les bijoux sont montés soit à la main dans mon atelier et/ou dessinés par moi. Si ils n’ont pas été fabriqués dans mon atelier c’est que leur fabrication a été déléguée à un autre atelier en France. Les manchettes, bagues et joncs, sont fabriqués grâce à de la découpe laser puis sont plaqués. Je travaille actuellement avec deux ateliers de fabrications en France, l’un an Haute-Savoie et l’autre dans le sud de la France. Je monte moi-même tous les bijoux avec des pierres, dans mon atelier. J’aimerai encore mieux faire et je sais que le chemin est long. Mon envie absolue serait de proposer une collection Fairtrade, avec de l’or Fairmined.

Je suis hyper admirative de mon amie Elisa de Carrousel Clothing qui travaille depuis des années sa ligne de vêtement de fabrication française et qui pour la première fois cette saison propose une collection capsule « POINT DU JOUR » dont la fabrication est bien évidemment française mais en plus à réussi à concevoir sa collection entière à base de coton biologique de provenance française. Là je tire mon chapeau!! Bravo Elisa!!

Je ne juge absolument personne et ne donnerai jamais de leçon de façon de « bien » vivre, car je sais bien que « l’on fait comme on peut » et c’est d’ailleurs mon cas ! Je ne peux absolument pas dire qu’aujourd’hui mes actes d’achat soient  100%green, tous les jours et tout le temps.

Mais lorsque je regarde en arrière et me rends compte du chemin que j’ai parcouru, des questions évoqués, des problématiques soulevées, qui, il y a encore une dizaine d’année n’intéressaient qu’une poignet de personnes, des parcours inspirants de personnes qui ont remis en cause leur propre système de pensées ou leur vie établie et tout cela à travers les monde, je me dis que les choses changent, les gens prennent conscience, font avec leur possibilités et que le chemin est engagé !

Ce petit post était juste destiné à me livrer un peu plus, à vous faire part de mes questionnements, sans jugement et surtout sans idées de culpabilisation ♡, j’espère qu’il vous aura plu.

#imadeyourjewels